Charançon rouge des palmiers : directives pour la gestion de la lutte (FAO)

La FAO a publié sur son site internet un document en anglais intitulé

« Red Palm Weevil : Guidelines on management practices »

( Charançon rouge des palmiers : directives pour les pratiques de gestion )


FAO. 2020. Red Palm Weevil: Guidelines on management practices. Rome.

Résumé de l’article :

Depuis qu’il a été détecté sur le palmier dattier au Proche-Orient au milieu des années 1980, le charançon rouge du palmier (CRP) Rhynchophorus ferrugineus (Olivier) s’est propagé rapidement au cours des trois dernières décennies et est maintenant un ravageur majeur des palmiers dans une gamme diversifiée d’agro-écosystèmes à travers le monde.

Dans la plupart des pays touchés, l’échec de la gestion du CRP peut être attribué à un manque de sensibilisation à ce ravageur et à l’absence de mesures de contrôle systématiques et coordonnées ou de stratégies de gestion impliquant toutes les parties prenantes.

Ces directives ont été élaborées par la FAO pour soutenir toutes les personnes impliquées dans la gestion quotidienne de la lutte contre le CRP sur le terrain (y compris les agriculteurs et les professionnels de la lutte antiparasitaire), les chercheurs, les décideurs et les parties prenantes administratives qui soutiennent la mise en œuvre de stratégies de lutte intégrée contre les organismes nuisibles (IPM).

 Rédigées par des experts de la lutte contre le CRP, internationalement reconnus, ces directives décrivent la biologie et la gamme d’hôtes des CRP et abordent tous les aspects de la gestion de la lutte intégrée contre le CRP, y compris la surveillance, les mesures phytosanitaires, la détection précoce, les protocoles de piégeage avec des phéromones, les traitements chimiques préventifs et curatifs, suppression et précautions à prendre concernant les palmiers sévèrement attaqués ainsi que les meilleures pratiques agricoles pour prévenir les attaques de ce ravageur mortel pour les palmiers.

 

L’ONU a proclamé 2020 l’Année internationale de la santé des végétaux .

Cette année est une occasion unique de sensibiliser le monde entier à la manière dont la protection phytosanitaire peut contribuer à éliminer la faim, à réduire la pauvreté, à protéger l’environnement et à impulser le développement économique.

 

Commentaires fermés.