La lutte collective : seule stratégie pour sauver les palmiers

La lutte collective : seule stratégie pour sauver les palmiers est le leitmotiv répété maintes fois par différents intervenants lors de la réunion du 31 janvier à Antibes organisée par le CMSP et le Groupement ELAN au Lycée agricole et horticole sur le thème : «  Sauver les palmiers, pourquoi c’est encore possible »

Nous nous félicitons de la participation à ces deux réunions, notamment celle réservée aux propriétaires de palmiers, dont l’assistance constitue un vrai succès et témoigne de l’intérêt des particuliers pour le patrimoine palmiers.

Reunion-CMSP-31-janvier-2018-Antibes

La lutte collective : seule stratégie pour sauver les palmiers ! réunion organisée par le CMSP en partenariat avec le Groupement ELAN , le 31 janvier 2018 dans l’amphithéâtre du Lycée agricole et horticole d’Antibes le 31 janvier 2018

 

En synthèse générale des travaux de cette réunion, nous retiendrons les éléments suivants :

    • La faisabilité et l’efficacité de la démarche consistant à l’organisation par les collectivités de plans de lutte collectifs ont été actées. Cette démarche constitue bien la seule alternative possible à l’échec général des stratégies actuelles.

    • Les résultats d’ARECAP sur la CAVEM et de Palmiers06 sur le pays vençois et plusieurs communes des Alpes-Martimes, démontrent qu’une organisation de la lutte avec les particuliers est tout à fait réaliste, que les surcoûts engendrés pour les municipalités sont compensés et qu’elle entraîne, au contraire, d’importantes économies sur les budgets d’assainissement, d’abattage et de remplacement des palmiers infestés ; tout en permettant la sauvegarde du patrimoine végétal   et l’élimination du risque sur les personnes et les biens que font courir lespalmiers infestés.

    • Les résultats techniques d’ARECAP qui ont pu être analysés de manière très approfondie et avec un recul suffisant, sont à la hauteur de nos attentes avec un taux d’échec d’au plus  1.44% établi sur 2701 palmiers injectés et suivis. Il a été établi par ailleurs que les taux d’échec signalés en d’autres lieux avaient pour origine une interprétation erronée des résultats, révèlant  une mauvaise connaissance de la biologie du ravageur.

    • L’obligation de lutte contre le charançon sur le territoire français, a été confirmée par le SRAL.

    • La volonté politique des municipalités est un élément fondamental pour mobiliser les services techniques, obtenir l’adhésion des particuliers et organiser la lutte collective.

    • Les propriétaires sont bien conscients de l’impasse de la stratégie du chacun pour soi et sont unanimes pour réclamer l’investissement des communes non seulement pour pouvoir  bénéficier de la tarification des traitements  à 72 € TTC/an/palmier mais pour qu’elles organisent des plans de lutte collective performants et indispensables à la réussite à court terme de la bataille pour sauver les palmiers.

    • Dans le cadre de la démarche proposée, le zéro phyto – dont légalement aucune des 3 stratégies de traitement ne peut actuellement se targuer – doit être mis entre parenthèses conformément à la réglementation pendant une durée qui n’excédera pas 3 à 5 ans. Cette durée est nécessaire pour obtenir la régression massive et rapide du ravageur qui  ne  subsistera que dans quelques foyers résiduels et circonscrits qu’il deviendra possible  d’éliminer en recourant à des méthodes de bio-contrôle.

Il est maintenant essentiel qu’un nombre croissant de municipalités adhère à cette démarche.
Dans cet objectif, il a été demandé à la représentante du SRAL que soit organisée dans les plus brefs délais une réunion d’information à destination de toutes les collectivités de PACA

 

Téléchargez le compte-rendu complet : compte-rendu de la réunion du 31 janvier 2018 à Antibes

Téléchargez les présentations :

 

presentation-Michel-Ferry

présentation Michel Ferry, expert de la FAO pour la lutte contre le charançon rouge, directeur scientifique de la Station Phoenix à Elche.

presentation-propalmes83

La lutte collective : seule stratégie pour sauver les palmiers ! Présentation de Daniel Chabernaud, Propalmes83

plan-d-action-ARECAP

Présentation de Frédéric Ferrero, directeur des services de l’environnement de la CAVEM, responsable du plan d’action ARECAP

interview-JM-Touron

Interview de Jean-Michel Touron, conseiller syndical du parc de Valère

plateforme-palmiers06

Présentation de la plateforme Palmiers06 par Jean-Luc Peter et Christian Cogno – association Les Palmiers du Pays Vençois

presentation-SRAL

Présentation de Marie-Odile Masson, chargée de mission charançon rouge des palmiers au SRAL-PACA

Voir également  compte-rendu dans nice-matin du 2 février 2018, article de Marie-Christine Abalain « Sauver les palmiers, oui, mais à grande échelle ! »

Sites Internet des intervenants  :
CMSP => http://collectifpalmiers.eu
Groupement ELAN => https://www.elan-antibes.fr/phytosanitaire/
CAVEM lutte collective ARECAP => www.cavem.fr/lutte-contre-les-nuisibles/
PROPALMES83 => http://propalmes83.com
Les Palmiers du Pays Vençois => https://palmiersvence.org
Plateforme lutte collective Palmiers06 => https://palmiers06.fr
Ville de Vence => http://www.vence.fr/pour-sauver-nos-palmiers-menaces
SRAL-PACA => http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Charancon-rouge-du-palmier
FREDON-PACA => http://www.fredonpaca.fr/Charancon-rouge.html