Chute d’une tête de palmier dattier à Albenga !

Palmiers non traités, attention danger : chute d’une tête de palmier dattier ( Phoenix dactylifera) à Albenga le 30 octobre 2017 !

chute-tete-de-palmiers

chute tête de palmiers Phoenix dactylifera à Albenga (photo Savona News )

A Albenga, une commune de la Riviera italienne, dans  la province de Savone sur la côté Ligure, une tête de palmier pesant plus d’une tonne s’est effondrée sur la chaussée. Voir le reportage du journal Savona news du lundi 30 octobre 2017.

A de multiples reprises, nous avons, avec les associations membres du Collectif, attiré l’attention des collectivités sur le danger que pouvait représenter les palmiers qui ne sont pas traités contre le charançon rouge du palmier (CRP).

Laisser des grands palmiers Phoenix, et plus particulièrement des palmiers Phoenix dactylifera non traités dans des zones contaminées relève de l’inconscience. C’est jouer à la roulette russe avec la sécurité des habitants. En quelques années les cas se sont multipliés et malheureusement risquent devenir beaucoup plus fréquents avec le développement exponentiel de l’infestation puisque les autorités sanitaires européennes, sont dans l’incapacité de faire appliquer une lutte collective obligatoire.

De nombreux accidents ont été rapportés en Italie (dont un mortel en Sicile), en Espagne, et en France

En 2014, la DRAAF-PACA et la FREDON ont édité une plaquette à l’attention des collectivités pour attirer leur attention et leur rappeler leurs responsabilités en cas de chute de tête de palmiers. Elles ne peuvent donc l’ignorer !
Un accident mortel s’est déjà produit dans la province de Catane en Sicile à Catania :
le haut d’un palmier dactylifera est tombé brutalement tuant une femme de 49 ans sous les yeux de sa fille de 19 ans qui était assise à ses côtés place Cutelli à Catane – voir News Sicilia du 23 octobre 2014 – un procès contre X pour homicide involontaire est toujours en cours voir News Sicilia du 27 janvier 2017 – Catania : Donna schiacciata da una palma in piazza Cutelli : al via al processo.

Voir aussi le reportage video de Video Regione (VR) Regia Vrsicilia sur Youtube


24 octobre 2014 La tragédie de la place Cutelli à Catania

Voir nice-matin du 14 octobre 2016 – Nice – Intempéries : un palmier s’effondre sur la Promenade des Anglais. (il s’agit ici d’un Phoenix dactylifera)

Voir nice-matin du 24 novembre 2016 – Nice : Un palmier s’effondre sur la Prom’, la circulation perturbée.

Voir La Opinion de Murcia du 3 juillet 2017 – Murcia: Le palmier d’un parc municipal s’effondre la nuit sur le trottoir heureusement sans blesser quiconque et sans causer de dégâts matériels .

Voir Sanremo News du 17 juillet 2017 – Sanremo: crolla una palma in corso Trento Trieste, intervento della Polizia Municipale e del settore giardini.(Il s’agit ici d’un Phoenix dactylifera)

Voir l’Unione Sarda du 11 septembre 2017 – Simaxis : Cade una grossa palma accanto alla panchina in piazza a Simaxis (il s’agit ici d’un Phoenix canariensis)

Malgré cela nous constatons que la Ville de Nice, qui devrait donner l’exemple, laisse  ses palmiers  Phoenix canariensis, patrimoniaux centenaires dont la valeur est inestimable,  infestés pendant des mois dans les espaces publics avant de les abattre quand ils sont morts, alors qu’elle pourrait les sauver en les traitant préventivement correctement comme ce serait le cas de ce magnifique palmier patrimonial sur le parvis de l’église du Voeu. (Voir aussi les photos témoignages sur le site de Propalmes83).

171101-palmier-parvis-eglise-du voeu-Nice

Palmier Phoenix canariensis infesté – parvis église du Voeu à Nice – Photos JLF – 01/11/2017

Non seulement cela, mais elle prétend les remplacer par des palmiers plus résistants !

On comprend très mal la stratégie de cette Ville de Nice qui fait planter des Phoenix dactylifera par centaines sous prétexte que ce palmier serait plus résistant aux attaques de CRP.

Plantation de dactyliféras sur la Prom

Plantation de dactylifera sur la Prom – Photo DC -23/11/2016

Si effectivement les grands dactylifera dont le stipe (tronc) est supérieur à 3 ou 4m sont moins fréquemment attaqués (sous réserve qu’ils n’aient pas de rejets), il n’en demeure pas moins que pour le CRP ils restent une cible préférentielle après le canariensis et sont la cause des nombreux accidents qui ont déjà été recensés

A la différence du canariensis, qui est pratiquement toujours attaqué dans sa partie sommitale (le charançon est friand des bases des jeunes palmes qui composent la lance centrale où ses larves pourront se développer facilement), le dactylifera peut subir des attaques latérales sournoises, ou à sa base. Les attaques à la base sont fréquentes en présence de rejets qu’il conviendrait de couper systématiquement dans les zones contaminées par simple mesure de précaution. Or la plupart du temps ces rejets sont conservés pour leur aspect décoratif. Les attaques de dactylifera passent la plupart du temps inaperçues. Les larves détruisent les fibres du palmier en provoquant des caries internes, profondes, difficilement détectables de l’extérieur. Le palmier peut s’effondrer brutalement ou sous l’effet d’un coup de vent comme ce fut le cas à Albenga. Ce qui le rend encore plus dangereux que le canariensis en particulier sur le domaine public.

Combien faudra t’il d’avertissements « gratuits » avant que les collectivités du littoral méditerranéen prennent les dispositions pour garantir la sécurité des biens et des personnes !

Le charançon rouge du palmier est responsable de l’infestation des palmiers mais ce sont les propriétaires publics ou privés qui ne traitent pas leurs palmiers qui sont responsables de leur mort et de l’expansion de l’infestation !